L'HABITAT

 

Situé aux confins du Nord de la France, du Soissonnais et de l'Ile de France, l'architecture locale a suivi des influences diverses.
Dans la deuxième partie du XIXème siècle, l'installation de plusieurs briqueteries/tuileries dans le village, compte tenu des ressources en argile facilement disponibles, a renforcé le rôle de la brique dans les constructions.

La tendance générale jusqu'au milieu du siècle est l'usage de plus en plus important de la brique dans les constructions.

  Les murs de pierres sont les murs les plus anciens et présentent un bel appareillage de moellons bien taillés. Il s'agit parfois de pierres provenant de la démolition du château-fort de Rémy.
 

  En savoir plus...


Glossaire des termes techniques.
Pour vous conseiller ou vous aider dans votre projet...
Les maisons de briques et pierre dans le canton.
Les haies et clôtures; comment les composer...


Retour à la présentation


Les constructions ultérieures comportent un mur pour l'essentiel en pierre, la brique n'étant utilsée que pour les pignons, là où la taille des pierres aux dimensions souhaitées aurait représentée un surcoût important. Cela donne un ensemble plaisant.

C'est vers 1850, que se produit l'inversion: la brique devient prépondérante mais la pierre est conservée pour les encadrements de portes ou de fenêtres.

 

Dans une phase ultime de cette évolution les batiments sont entièrements faits de briques, mais pour éviter une trop grande monotonie, une variété de rythme ou de couleur est crée par des jeux de briques: rangée de briques montée en dents de scie, alternance de briques jaunes et rouges dans les encadrements.


QUELQUES MAISONS DE REMY


Accueil
révisée mars 2008.